Déroulement de votre séance ostéopathique

Après un interrogatoire et un examen approfondi des bilans radiologiques et biologiques du patient, l’ostéopathe va précisément déterminer les indications et les contre-indications de sa thérapie.

L’ostéopathe a une vision globale du corps humain et va chercher à ré-harmoniser l’ensemble des structures perturbées dans leur mobilité.

Quand consulter ?

L’ostéopathie intéresse tous les grands systèmes du corps:

Entorses, tendinites, lombalgies, dorsalgies, douleurs costales, cervicalgies, périarthrites de l’épaule, douleurs articulaires, scolioses, pubalgies, douleurs coccygiennes, douleurs maxillaires.
Névralgies cervico-brachiales, intercostales, faciales, d’Arnold, cruralgies, sciatiques…
Troubles circulatoires des membres inférieurs, congestion veineuse, hémorroïdes, palpitations, oppressions…
Ballonnements, hernie hiatale, flatulences, troubles hépato-biliaires, colites, constipation, ptôse d’organes, digestion difficile, gastrites, acidité gastrique…
Douleurs et dysfonctions gynécologiques, cystite, stérilité fonctionnelle, ptôse d’organes, trouble de la fonction sexuelle, énurésie, prostatite, suivi ostéopathique de la grossesse, préparation a l’accouchement…
Rhinites, sinusites, vertiges, bourdonnements, céphalées, migraines, bronchites, asthme, bronchiolites…
Etats dépressifs, d’hypernervosité, anxiété, stress, troubles du sommeil, spasmophilie…
Fractures, entorses, chutes, accidents de voiture.

Les limites de l’ostéopathie:

L’ostéopathie ne prétend pas tout soigner. Elle ne propose pas de guérir les maladies dégénératives (cancer, sida, sclérose en plaque, parkinson, etc, …), les maladies génétiques (mucoviscidose, myopathie, etc, …) pas plus que les maladies infectieuses ou les fractures.

Cependant, même si l’ostéopathie ne peut avoir d’action sur les affections ci-dessus, elle peut avoir une action sur les conséquences, en particulier la douleur, par libération des tensions des structures environnantes.